CONTACTEZ-NOUS

TEL : 04 28 38 38 10

contact

SUIVEZ-NOUS

  • Logo Facebook dermatec lyon
  • Logo linkedin dermatec lyon
  • Logo Insta dermatec lyon
CPPi_LOGO1_RVB72dpi.png
002-france.png
001-united-kingdom.png

Copyright 2017 DERMATEC SAS  / CPP-initiatives - Tous droits réservés

Mentions légales

Charte de Protection des Données Personnelles

Mise à jour de la recommandation ARPP « Produits Cosmétiques » : zoom sur la version 8

07/18/2019

Depuis le 1er juillet 2019, l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) a publié une nouvelle version de ses recommandations. Le secteur est désormais sous le sceau de la V8 relativement à la publicité des produits cosmétiques notamment. Retour sur ces changements majeurs.

 

Le contexte de la nouvelle recommandation de l’ARPP

 

Après plusieurs mois d’un travail conjointement mené par les professionnels du secteur cosmétique, les membres des instances déontologiques et les consommateurs, la version 8 des recommandations de l’ARPP a été adoptée le 1er juillet 2019. Elles visent principalement une autorégulation de la publicité à visée cosmétique sur tous les supports de diffusion. Les nouvelles règles intègrent le contexte déontologique en vigueur, à savoir le Règlement (UE) N°655/2013 de la commission du 10 juillet 2013 relatif aux critères communs auxquels les allégations relatives aux produits cosmétiques doivent répondre et le document technique du 3 juillet 2017 publié par la Commission européenne.

 

Les nouvelles recommandations de l’ARPP passées au crible

 

Certains points de la V7 du texte ont changé pour répondre aux évolutions réglementaires, technologiques et éthiques :  

 

1.2. Preuves : « lorsque les propriétés cosmétiques d’un ou de plusieurs ingrédients entrant dans la composition du produit sont mises en avant dans la communication publicitaire, leur efficacité dans le produit fini doit pouvoir être par ailleurs démontrée ».

 

1.3. Présentation des performances d’un produit : il doit être fait état de la nature du test : objectif (clinique ou instrumental) ou de satisfaction (enquête auprès des consommateurs).

 

Il doit également être mentionné des résultats de tests Ex vivo ou In vivo.

 

2.2. Allégation « sans » : la mention « sans l’absence d’un ou plusieurs ingrédients » n’est désormais autorisée que si elle ne fait pas office d’argument marketing principal. Elle doit être informative pour le consommateur.

 

2.4 Allégation « hypoallergénique » : pour obtenir cette mention, le produit doit justifier de davantage de critères que dans la V7 du texte.

 

2.9. Allégation « Peau sensible » : cette mention pourra être renseignée uniquement si des tests ont été effectués avec succès sur un panel les signes cliniques et fonctionnels de la peau sensible.

 

3.1. Produit cosmétique naturel pourra être mentionné uniquement si le produit est composé de au moins à 95% d’origine naturelle.

 

Pour en savoir plus, l’ARPP vous propose une présentation vidéo de ses recommandations :

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Articles précédents

DERMATEC recrute un(e) technicien(ne)

11/07/2018

1/3
Please reload

Articles récents