CONTACTEZ-NOUS

TEL : 04 28 38 38 10

contact

SUIVEZ-NOUS

  • Logo Facebook dermatec lyon
  • Logo linkedin dermatec lyon
  • Logo Insta dermatec lyon
CPPi_LOGO1_RVB72dpi.png
002-france.png
001-united-kingdom.png

Copyright 2017 DERMATEC SAS  / CPP-initiatives - Tous droits réservés

Mentions légales

Charte de Protection des Données Personnelles

Microbiote : les (bonnes) bactéries sont nos amies

04/11/2019

C’est une petite révolution scientifique qui se joue dans les coulisses de la cosmétique. Et si les bonnes bactéries étaient le secret de la beauté et de la santé de notre peau ? Quand le microbiote se mêle de notre épiderme, la cosmétique microbiotique n’est pas loin. On vous explique.


Qu’est-ce que le microbiote ?


Pour faire simple, le microbiote fait référence à notre flore microbienne. Au total, plus de 100 000 milliards de bactéries, de champignons, de petits organismes mais aussi de virus composent notre flore. Elle se développe progressivement, dès notre naissance sur les couches supérieures de l’épiderme mais aussi dans les glandes sébacées et les follicules pileux. Plus largement, ces micro-organismes envahissent notre peau depuis notre plus jeune âge.


Mais si le process de développement et de colonisation est toujours identique, le microbiote varie considérablement d’un individu à un autre. En matière d’identification unique, nous avons notre ADN mais aussi notre microbiote ! Un trio gagnant - s’il est équilibré - entre les bonnes bactéries (les saprophytes), les mauvaises bactéries (les pathogènes) et les cellules de la peau.


Les (bonnes) bactéries au service de notre peau


Après cette rapide présentation du microbiote, vous l’aurez compris, notre peau est envahie de bactéries, à 90% pour être précis. Et c’est une chance ! Elles sont indispensables pour la beauté de notre épiderme et participent à notre bonne santé générale.


Jusqu’à ce jour, la communauté scientifique s’est emparée du microbiote et du microbiome (étude du microbiote et de son fonctionnement) pour explorer son lien avec l’intestin. On parle alors de microbiome intestinal. Mais aujourd’hui, c’est bien au lien peau-microbiote que s’intéressent les recherches. Les études tendent en effet à démontrer que la compréhension du microbiote et de son équilibre pourrait mener à résoudre certaines maladies cutanées. Plus largement, un microbiote équilibré permettrait de prendre soin de sa peau et de sa beauté en prévenant notamment l’apparition des rides, au même titre qu’une crème anti-âge ou presque.  


Pourquoi le microbiote est important pour la peau ?


La flore bactérienne nourrit un lien étroit avec la peau. Elle est un véritable rempart contre les infections, les agressions intérieures et extérieures ainsi que les inflammations. Certains scientifiques vont même jusqu’à avancer que les bonnes bactéries pourraient avoir une indispensable action antioxydante.


Une flore bactérienne équilibrée est donc la garante de la santé de la peau et, sur le plus long terme, elle éloigne les rides et autres signes de vieillissement cutané.


Vient alors la grande question : comment et pourquoi des déséquilibres se créent dans la flore bactérienne ? Impossible de lutter contre certains paramètres comme le sexe, l’âge ou encore la génétique. L’environnement est également une source de dérèglement. Lorsque nous avons chaud par exemple, la flore peut subir quelques bouleversements.


Mais les plus grands perturbateurs de notre microbiote restent les produits que l’on ingurgite et ceux que l’on applique. Les antibiotiques font actuellement polémique tant ils bousculent et dérèglent notre écosystème interne.


Autres responsables, les nombreux produits que nous utilisons au quotidien. Direction la salle de bains pour analyser vos flacons : si certains contiennent des conservateurs à large spectre ou des pH basiques, mieux vaut les éloigner. La flore cutanée souffre considérablement de notre hygiène (trop) poussée.


La flore bactérienne a évidemment la capacité de se reconstruire, mais agression après agression, elle faiblit et n’y parvient plus. Ainsi, si les antibiotiques sont parfois incontournables, on préfèrera les accompagner d’une prise de probiotique pour aider la flore à lutter.


Comment préserver notre microbiote cutané ?


Au quotidien, certains réflexes simples peuvent permettre de protéger sa peau (et son microbiote cutané) :


• Utilisez de l’eau tiède ou fraîche sur votre peau. La flore cutanée n’apprécie pas l’eau chaude.
• Préférez des produits au pH acide (5 de préférence) aux produits alcalins. Bon à savoir : le savon est un destructeur de microbiote cutané.
• Appliquez de l’eau claire le matin pour rincer votre visage. La flore se reconstitue pendant la nuit, il serait donc dommageable de la perturber avec des produits trop agressifs.
• Appliquez un lait doux avant de vous coucher à la place de votre habituel gel moussant.
• Choisissez des produits sans conservateurs. Il s’agit généralement d’huiles ou de petits contenants.


Quelques changements de produits pour une peau préservée et en pleine santé.


On passe à l’heure de la cosmétique microbiotique ?


Les recherches sur le microbiome et la peau tendent à prouver que les cosmétiques pourraient largement contribuer au rééquilibrage de la flore cutanée. Certaines marques se sont déjà emparées de cette découverte. C’est le cas de la crème de nuit pensée par Estée Lauder qui intègre du lactobacillus et du bifidus dans sa composition. Nuxe, La Roche-Posay et Novexpert se sont également positionnés sur ce segment du marché. 


Ces découvertes majeures en matière de microbiote cutané jouent et joueront encore davantage un rôle clé dans la cosméto de demain. Une crème pleine de bonnes bactéries adaptée à notre microbiote (et non plus à notre type de peau) … C’est pour bientôt ?


Retrouvez toutes les actualités DERMATEC sur Facebook et sur LinkedIn.


Vous n’êtes pas encore inscrit(e) dans le panel de volontaires DERMATEC ? Vous souhaitez participer à des études indemnisées et personnalisées toute l’année. Inscrivez-vous : Devenir Volontaire.

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Articles précédents

DERMATEC recrute un(e) technicien(ne)

11/07/2018

1/3
Please reload

Articles récents